Cher(e)s ami(e)s abonné(e)s et/ou adhérent(e)s,

 

Nous y voilà enfin ! Vous allez pouvoir reprendre le chemin de votre cinéma et nous allons vous accueillir avec d’autant plus de joie que le temps nous a paru bien long depuis notre séparation forcée. Bien sûr, il faudra prendre des précautions et la chaleur humaine sera sous surveillance. Mais la pénombre de la salle devrait vous faire retrouver les sensations d’ « avant »…
Cette crise a surtout montré la fragilité d’un système mondialisé qui se croyait et se voulait indestructible et remit aux goûts du jour de vieilles valeurs un peu désuètes, un peu ridicules comme la solidarité, l’entraide, le souci de l’autre.
Alors, pour ne pas oublier, et pour espérer que cet avertissement porte ses fruits, l’équipe de Cinéduchère, salariés et bénévoles, a décidé de vous rappeler à travers deux films qui nous sont chers, l’importance de cette solidarité que des hommes dans des circonstances encore plus sombres avaient imaginée et du respect de cette planète qui supporte nos exactions depuis si longtemps.

La sociale et Demain font donc partie de ce programme où on trouve aussi La bonne épouse, bible de la parfaite ménagère des années 50-60, De Gaulle et L’ombre de Staline, surprenant télescopage programmatique et d’autres encore qui vont dessiller vos yeux trop habitués qu’ils sont aux petits écrans depuis 3 mois. Et il faut y ajouter trois films pour nos jeunes spectateurs : En avant !, La petite taupe aime la nature et Nous, les chiens. On n’oublie pas l’éducation à la « grande » image !
Nous sommes restés en contact malgré tout grâce aux jeux auxquels vous avez répondu nombreux (plus de 120 messages !). Certain(e)s d’entre vous sont devenu(e)s des spécialistes difficiles à piéger !

Une petite dernière que j’aime bien : Poitrine brûlante (non, ce n’est pas un film érotique !) et une question : « Grattez un boxeur, un philosophe apparaît » De quel film est tirée cette réplique et, surtout, quel acteur un peu oublié maintenant (et c’est dommage !) la prononce ?
Je sais : 3 réponses pour une place gratuite, c’est sévère mais il faut parfois corser les difficultés devant des spectatrices ou spectateurs aussi affûté(e)s que vous !

Bienvenue dans la clarté de notre salle obscure !

 

Georges SOTHIER

Cinéma art et essai de proximité - Label jeune public, patrimoine et répertoire

CinéDuchère - 308 avenue Andrei Sakharov 69009 Lyon - cineduchere@orange.fr -  04 72 17 00 21

Copyright © 2013. All Rights Reserved.